Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 11:00

J'ai créer la catégorie "Une Rivière, un pêcheur" afin de vous faire découvrir des amis moucheurs et leurs rivières favorites sous forme d'interview. Nous avons tous à apprendre de l'autre et l'échange est primordial pour progresser.

Pour cette première, quoi de plus normal que de demander à Laurent de me donner la réplique. Moniteur-Guide de Pêche Mouche et Lancer, Laurent est d'une gentillesse et d'une patience incroyable. On a tous un mentor. Pour moi, c'est lui. Laurent m'a fait découvrir la pêche à la mouche. Il m'a tout appris. Je dirais même qu'il ma formé. Dans la gestuelle du lancer, sur le matériel, sur le montage des mouches, en sèche, en noyée, en nymphe au fil, au streamer. Sans retenue, il m'a fait découvrir les meilleurs coins de Haute-Corrèze.

Bon, j'ai assez parlé. A toi mon Lolo. Qu'as-tu donc dans ton panier ?

Laurent : Je m'appelle Laurent BUSSER, j'ai 34 ans. Je suis (depuis peu) technicien de laboratoire. J'habite Beaulieu sur Loire dans le Loiret (commune frontalière avec la Nièvre et le Cher). J'aime la Pêche bien entendu et mes autres loisirs sont anecdotiques. Je pêche tout ce que je peux à la mouche. Le fait d'habiter en bord de Loire, loin des premières catégories, m'a ouvert d'autres horizons. Je teste donc tous les poissons blancs bien sûrs, les Blacks-Bass, Brochets, Perches...

                                              
                                                                     Laurent BUSSER

Nicolas65 : Quelle rivière nous présentes-tu ?

Laurent : 
La Luzège ! Cette rivière moyenne qui serpente en Haute Corrèze. C'est un affluent de la Dordogne. Tu la connais bien également ! J'ai beaucoup de souvenir sur ce cours d'eau. C'est vraiment l'endroit où j'aime me retrouver "seul au monde". Même quand je partage les Gorges avec un ou deux amis, c'est toujours des moments particuliers, où l'on a l'impression d'avoir la rivière à nous. Côté poissons, elle abrite une bonne densité de truites de tailles correctes pour la Corrèze (20-30cm). Des truites de 35 à 40 cm ne sont pas rares. C'est une des rares rivières Corréziennes où l'on arrive à prendre régulièrement des poissons à vue.

                                                   
                                                                        La Luzège (19), petit paradis paisible de Haute Corrèze             
                                                                            

Nicolas65 : Cette rivière est vraiment magnifique, certainement également ma préférée de Haute Corrèze. Laurent, comment as-tu attrapé le virus de la pêche ?

Laurent :
Je devais déjà l'avoir tout petit car apparemment, je regardais pendant des heures mon grand père pêcher dans un étang proche de chez moi. Un oncle m'a ensuite amené à découvrir la pêche des carnassiers. La prise de la première truite sur la Sioule a fait le reste quand à ma contamination définitive.

Nicolas65 : Depuis combien de temps pêches-tu à la mouche ?

Laurent :
Depuis bientôt 20 ans ! Oh la vache, çà fait drôle de dire çà ...

Nicolas65 : Quelles sont tes rivières favorites pour la palm ?

Laurent :
Je prend beaucoup de plaisir sur la Sioule, les rivières de Haute Corrèze, la Dordogne et les rivières Bretonnes comme le Léguer et le Trieux. J'ai fait des séjours fantastiques sur le Verdon, découvert des densités de truites astronomiques sur la Thur en Alsace. Une de mes dernières découvertes, c'est la Roya dans le 06 à la frontière Italienne : les poissons paraissent suspendus dans ses eaux limpides. Surréaliste... Je commence à découvrir les rivières du Morvan. C'est l'Yonne qui m'a donné les meilleurs résultats pour l'instant.Certains coins du Morvan ressemblent beaucoup à la Corrèze. Bien sûr la Neste, Le Gave de Pau et la plupart des rivières des Pyrénées que tu m'as fait découvrir me font rêver même si je ne viens pas souvent les pêcher.

                                             
                                       La Sioule (63), une rivière où Laurent a pris sa première fario

Nicolas65 : Décris nous brièvement le matériel que tu utilises ?

Laurent :
Pour la Truite et l'Ombre j'utilise une canne Z-Axis 10 pieds soie de 4 presque partout. J'aime les cannes assez grandes même en petite rivière. Pour moi, c'est beaucoup plus facile de présenter une mouche proprement sans avoir beaucoup de soie sur l'eau. Les soies que j'utilise sont une WF 4 et une DT 3. J'ai depuis longtemps un moulinet Loop graphite qui me suit partout et je viens d'acquérir un Vivarelli. Mes bas de ligne sont du type dégressif classique en Maxima ou Kamoufil. En pointe, j'utilise du Frog Air.

Pour les Perches, Blacks, j'ai une canne Loop 9 pieds soie 5-6 avec des soies WF6 flottantes et pointe plongeantes. Pour le brochet, j'ai une Orvis Power Matrix 9 pieds soie de 8 et une Jacky Boileau 9,2 pieds soie 8-9 avec des soies WF8 Bass Bug (fuseau très décentré pour l'envoi de gros streamer), flottante, pointe plongeante, et plongeante type S3. Côté bas de ligne, c'est court et gros : 2 mètres maxi, un seul brin de 60/100 et avançon acier.

                                                     
                                       Sur la Dodorgne, une rivière mythique et pleine de souvenirs pour Laurent

Nicolas65 : Tu dois partir sur une île déserte où coulent de nombreuses rivières, tu ne dois emporter avec ton fouet que 3 mouches. Lesquelles prends-tu ?

Laurent : Dur ! Pour survivre, je prendrais une sèche, un streamer et une nymphe pour palier à toutes les situations. Sinon mes préférences iraient vers une imitation de terrestres type fourmi, une araignée d'ensemble type grise à corps jaune et une nymphe pheasant tail orange, du classique mais des valeurs sûres !

                                
Haut gauche : fourmi, Haut droite : grise à coprs jaune, Bas gauche : pheasant tail casquée, bas droite : pheasant tail tête orange 

Nicolas65 : Tu sais bien qu'à la pêche parfois tout va bien mais quelques fois c'est la grosse mémerde, décris nous ta pire journée de poisse au bord de l'eau ?

Laurent : Ma première sortie en Corrèze près de Neuvic. J'ai voulu aller pêcher la Triouzoune fin avril. Je suis allé dans les Gorges que je découvrais. Après environ 500 m de descente, j'ai remonté la rivière sur 1 ou 2 km en pêchant. Il se faisait tard, le ciel s'assombrissait. J'ai eu la bonne idée de vouloir couper en travers de la pente pour rejoindre la voiture au lieu de redescendre la rivière pour reprendre mon chemin. La nuit est tombée. Je me suis retrouvé à quatre pattes dans la pente sous une forêt de résineux dans le noir complet à tâter en aveugle pour trouver une sortie. Je n'ai jamais retrouvé la voiture ce soir là ! J'ai réussi à rentrer à pied au village dans la nuit (environ 8 km) et un ami m'a ramené à ma voiture le lendemain. Grand moment de solitude ...

Nicolas65 : ça c'est assez énorme . A l'inverse quel est ton meilleur souvenir ?

Laurent : J'ai beaucoup de bon souvenir liés à l'accompagnement de groupes, souvent des jeunes, quand je travaillais - à un moment avec un certain Nicolas CARATY - à la Maison de l'Eau et de la Pêche de la Corrèze. J'ai le souvenir de joies indescriptibles données par une première truite, même petite, prise à la mouche confectionnée par les jeunes eux-mêmes pendant le séjour.

Nicolas65 : Quel est le poisson qui t'a donné le plus de plaisir ?

Laurent : Récemment, un beau brochet est venu engamé mon streamer 20 cm sous la surface et du même coup m'a arraché la soie des mains. L'eau était claire. Je l'ai vu arriver d'au moins 2 mètres latéralement à mon leurre. Mon coeur a du s'arrêter de battre. Ce combat magnifique fut suivi ... d'une casse. C'est le souvenir récent qui me vient le premier. Depuis, j'arrête de finasser pour le broc !

                                                     
                                                                Laurent en prise avec un beau broc

Nicolas65 : Je sais que tu participes au Championnat de France de Pêche à la Mouche depuis de nombreuses années. Qu'est ce qui t'a amené à faire de la compétition ?

Laurent : J'ai du faire 4 ans de promo nationale et ce sera ma 4ème année de Deuxième Division en 2009. Depuis que j'ai arrêté de travailler dans le monde de la pêche, c'est une façon pour moi de rester dans le bain, de continuer d'échanger avec d'autres moucheurs de tous horizons, de progresser et enfin de découvrir de nouvelles rivières.

                                               
                                                      Elle fait du bien la première la prise en compet  !

Nicolas65 : Tu es en D2 division Nord et je crois savoir que cette année les compétitions pour ce championnat se déroule le 25-26 avril sur le Lignon (43) et le 13-14 juin 2009 sur l'Ance du Nord (42/43/63). Connais-tu ces rivières ? Quels sont tes objectifs ?

Laurent : Je connais le Lignon. J'aime bien ce type de rivière typique du massif central. Je vais découvrir l'Ance du Nord. Mes objectifs ? Gagner bien sûr ! Et tu as intérêt à faire pareil en D2 sud car on a rendez-vous en D1 !

                                                                                    

Nicolas65 : Que faut-il pour être un bon compétiteur ?


Laurent  :
Je crois qu'il faut garder son plaisir, son sens de l'eau, ses qualités de pêcheur et ses valeurs. Ces derniers , selon moi, ne doivent pas être dominés par la "compète à tout prix ". Un compétiteur doit ensuite progresser en vitesse, déplacement, approche. Il faut ensuite gagner de l'assurance sur toutes les techniques de pêche, s'adapter rapidement à toutes les conditions. La persévérance me paraît être une qualité essentielle. Même quand tout s'écroule, que la rivière paraît morte, que les poissons loupés s'enchainent, les gamelles, les casses...il faut pêcher jusqu'à la dernière minute et dominer l'envie de "tout balancer".
C'est ma façon de voir, mais je ne suis sûrement pas une référence en matière de compétition.
                                                
                                                  
Garder ses valeurs en compétition est primordial pour Laurent : remise à l'eau respectueuse du poisson sur Le Fier


Nicolas65 : Et bien merci Lolo d'avoir répondu avec sincérité. Je viens encore d'apprendre grâce à tes réponses pleines de bon sens. Tu es évidemment attendu avec impatience dans les Pyrénées avec le gros  ! 


 


                          Neste et Gave : elles te manquent pas trop Laurent nos rivières des Pyrénées ?

 

   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nicolas65 06/10/2014 13:12

peux-tu m'envoyer directement un message via le blog, je te ferai parvenir le mail de laurent en privé.
Nico.

Gazut 04/10/2014 10:53

Je cherche a joindre Laurent.
Merci de me donner une adresse mail ou un tel. C'est assez urgent.

N. Gazut

goutet 15/11/2012 20:44


salut je viens de tomber sur ton site,j'ai effectué la formation à Ahun avec toi et cela ma rapellé quelques souvenirs pêche aprés les cours.j'habite toujours en dordogne et espere
avoir de tes nouvelles si tu arrives a remettre un visage sur mon prénom  

nicolas65 15/11/2012 21:31



Espèce de trou du cul, j'ai tenté de te rappeler après le monitorat mais t'as fait le mort ! Comment tu vas ? Merde, ça fait plus de 10 ans maintenant ! J'ai revu
Pierre Lainé le mois dernier ... sur la dordogne !



PS : L'email que tu m'as laissé n'est pas bon ! Je ne peux pas te joindre !



Présentation

  • : Le blog de nicolas65
  • Le blog de nicolas65
  • : Blog Pêche à la mouche en Pyrénées
  • Contact

Profil

  • nicolas65
  • Attiré depuis tout petit vers la surface de l'eau, je n'ai cessé de chercher à ce qu'il y avait en dessous. Cette pensée m'obsède toujours. Ainsi c'est au bord de l'eau que je me ressource, pour percer ce mystère.
  • Attiré depuis tout petit vers la surface de l'eau, je n'ai cessé de chercher à ce qu'il y avait en dessous. Cette pensée m'obsède toujours. Ainsi c'est au bord de l'eau que je me ressource, pour percer ce mystère.

Le Blog de Nicolas65

Recherche

visites