Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 18:38

Dès janvier nous avions fixé une date avec Laurent et Vincent. Je les reçois fin juin pour une SPP ! Comprenez Session Pêche Pyrénées. Et quand il s'agit d'une SESSION, c'est une véritable session ! C'est à dire : sans femme; 100% pêche ; et avec bière ! 

 

Gave d'oloron

Vincent et Lolo à la recherche du gobage.

 

Pour l'occasion, j'ai pris une semaine de vacances bien méritée. Imaginez 7 jours de pêche à la mouche non stop fin juin dans les Pyrénées. J'ai prévu de faire chaque jour une nouvelle rivière (Neste, Gave, Adour, Salat...). Les conditions hydrologiques n'étant pas les mêmes selon les bassins versant, nous allons nous confronter parfois à des pêches faciles, parfois à des poissons plus que récalcitrants.

 

Gave d'oloron (1)

A l'attaque d'une truite en maraude sur le Gave.

 

 Vincent arrive le vendredi pour l'apéro. Lolo doit nous rejoindre le samedi soir pour ... l'apéro. Il y avait donc 2 solutions pour vincent et moi  : soit nous restions à l'apéro depuis le vendredi soir en attendant lolo, soit nous allions nous frotter aux truites de la Neste le samedi. Allez, direction la Neste ... il paraît que Vincent veut me mettre une branlée.

 

 

Jour 1 matin : La Neste

 

Neste2 (1)

La Neste, bien trop basse pour un mois de juin

 

Bien que les niveaux d'eaux soient vraiment faiblard en ce 24 juin au matin, nous prenons pas mal de poisson. Enfin, quand je dis nous ...  9 au total à deux, et Vincent a participé avec sa prise . Malheureusement, nous ne faisons pas de beaux poisson. La plus grosse devant faire 26 cm tout au plus.

 

Neste1

Meuh non Vincent, c'est pas toi qui est trop lourd, c'est ta nymphe !

 

 

Jour 1 aprèm : Pêche en eau rapide sur l'Adour

 

L'après-midi sur l'Adour est à l'inverse catastrophique. Pas une truite dehors à part de rares pitchounes, et un poisson bizarre dont je tairais le nom. Pourtant, de l'eau il y a et la rivière très légèrement piquée me semble parfaite. Je pense que le soleil nous a plombé l'après-midi ... puis l'eau était trop mouillée aussi.

 

adour5

Adour : et un capo et un !

 

 

Jour 2 matin : Le Gave de Pau, majestueux

 

Le dimanche matin, direction le Gave de Pau. Habitué de la Dordogne, Vincent va pouvoir s'exprimer sur cette grande rivière.

 

Gave de Pau2

Lolo et Vincent sur le Gave de Pau

 

La rivère est superbe. En ordre. Contrairement à nous. En effet, Lolo nous a rejoint le samedi soir et on a "un  peu" abusé sur l'apéro. Bref, j'ai pas pêché beaucoup pendant cette matinée, préférant récupérer sur la berge ombragée. J'en ai quand même piqué une très grosse... à ben non, c'était une "petite" prise par le dos qui m'a mis la misère...

 

Gave de Pau1

Trop peu d'activité sur le Gave de Pau ... mais qu'est ce qu'il était beau !

 

Pas d'éclosion, pas de gobages, pas de truite. Puis Lolo se réveille. Après avoir lamentablement vomis chez moi dans mon composteur en début de matinée, il commençe maintenant a émerger et enchaine désormais les prises sur le Gave. Malgré tout, que du petit poisson. Il sauve quand même le capo avec une belle truite sur les coups de midi. Vincent et moi restons muet.

 

 

Jour 2 aprèm : Sous le vent, le Gave de Gavarnie

 

Luz (1)

 

On remonte le Gave de Pau pour entrer dans la vallée de Gavarnie. Là encore, je trouve le Gave de Gavarnie en pleine forme, avec un bon débit et un fond superbe. Cela me fait grand plaisir. Pour sûr, les poissons sont de sorti mais le vent de dingue nous empêche de faire des dérives correctes. Du coup, nous retournons et décrochons beaucoup de poisson. J'ai pêché le parcours avec une association sèche et nymphe et parfois le vent me faisait décoller la sèche ! Un truc de fou ... une vraie éclosion artificielle !!!!

 

 

Jour 3 : A la recherche de l'exeptionnel : le Gave d'Oloron

 

  Le lundi soir sonnant déjà le départ de Vincent, à sa demande, nous partons sur le Gave d'Oloron.

 

Gave d'oloron (2)

Observation d'une truite qui nymphe entre les loses. Pas eu le temps de la tenter ...

 

Il faut être honnête, nous n'avons pas eu la chance de pouvoir attaquer un beau poisson. Nous voyons quelques gobages certes mais ce n'est pas du gros poisson. Et en plus, elles sont pas simples les garces ! Vincent voit quand même  une 50+ et Laurent en fait partir une grosse en escaladant un rocher. 

 

Gave d'oloron (3)

En voilà une à table ! Qui veut la ...... caler ?

 

Cette rivière, c'est quand même une pêche à part, dans un décor de rêve et les émotions sont souvents intenses. Une bonne rigolade aussi quand Vincent tente de traverser le Gave à plusieurs reprises...

 

 

Jour 4  : De retour sur la Neste

 

Un peu triste le mardi matin, notre compère est parti. Nous partons avec Laurent sur la Neste et nous y restons la journée, les poissons étant relativement coopératifs !

 

Neste

 

Le matin, nous faisons quelques prises en pêchant en nymphe, les gobages étant toujours inexistants. Toujours pas de grosse truite mais des poissons d'une taille moyenne assez correcte.

 

TRf neste

Décidement pas grosses les truites lors de cette SPP 

 

L'après-midi nous nous séparons. Lolo passe alors plus de 2 heures sur à peine 150 m de parcours. Dans un trou, il tente à vue un poisson apathique d'environ 50 cm qui jamais ne se décalera prendre la nymphe ...

 

Neste (1)

  Discrétion sur les lisses de la Neste.

 

De mon côté, je me fais plaisir en pêchant en sèche-nymphe. Les poissons sont mordeurs et ça fait du bien voir ces gueules qui montent sur la sèche.

 

Neste2

 

 

Jour 5 : Une journée sur l'Adour

 

Mercredi matin sur l'Adour, on se laisse quelques centaines de mètre de parcours chacun avec Laurent. Bien nous en a pris, car nous faisons une matinée mémorable avec 20 poissons pris à deux. 11 pour Lolo, 9 pour moi.

 

Adour

Une bonne pêche le matin sur l'Adour


Je me fais bien plaisir en début de matinée en alignant 5 poissons en nymphe au fil posé. Sans compter les petites. J'en rate aussi autant ... rapides ces truites ! Puis un peu plus haut, je prends que du  beaux poissons. Certaines me mettrons de bonnes claques au démarrage

 

adour5 (1)

L'Adour, une rivière pour la nymphe au fil. 

 

Lolo, lui, cartonne terrible. Toujours en nymphe. Les prises s'enchainent.

 

TRf adour (1)

La première de la matinée pour Laurent, une femelle bien grasse.

 

A midi, la chaleur devient étouffante. Nous mangeons à l'ombre au bord de l'eau. Il doit faire 35°C aujourd'hui et rechausser les waders est limite suportable. Première très grosse chaleur de l'année ...

 

baignade

Un nico en nymphe à vue ça se tente !

 

Avec cette chaleur et ce soleil de plomb en pleine après-midi, on comprend très vite que la peche va être difficile.

 

Adour2 (1)

Concentration pour ne pas rater le peu de touche que l'on a.

 

Cela fait parti de la pêche. Les poissons ne sont plus dehors. Il faut éviter le capo. Prendre une truite dans ces conditions est déjà bien. Rester concentrer, ne rien négliger. LA seule truite active peut être partout.

 

Adour2

   

Et puis la délivrance arrive.  A force de persévérance.

 

Adour (2)

 

Efficacité maximale : 1 touche = 1 poisson ! Vraiment très difficile cet après-midi ...

 

TRF adour2

Beaucoup de punch ces truites de l'Adour, ça m'étonnera toujours.

 

La suite de la semaine 100% pêche au prochain article ! Au programme : Salat, Adour, Ariège et Vicdessos... à la semaine prochaine.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

windows 8 help now 18/07/2014 12:07

You have provided this sublime entertainment here. I have not seen such a beautiful fishing trip and this sounds awesome. The entire place looks lovely and to catch fish in this way is the most adventurous and thrilling way to do it.

Martine 64 31/07/2012 14:37


Salut


Joli reportage, elles ne sont pas faciles dans le 64 !!!!


il faut savoir y faire avec elles


@ +

nicolas65 31/07/2012 16:22



Oui, il faut souvent leur faire les yeux doux



Présentation

  • : Le blog de nicolas65
  • Le blog de nicolas65
  • : Blog Pêche à la mouche en Pyrénées
  • Contact

Profil

  • nicolas65
  • Attiré depuis tout petit vers la surface de l'eau, je n'ai cessé de chercher à ce qu'il y avait en dessous. Cette pensée m'obsède toujours. Ainsi c'est au bord de l'eau que je me ressource, pour percer ce mystère.
  • Attiré depuis tout petit vers la surface de l'eau, je n'ai cessé de chercher à ce qu'il y avait en dessous. Cette pensée m'obsède toujours. Ainsi c'est au bord de l'eau que je me ressource, pour percer ce mystère.

Le Blog de Nicolas65

Recherche

visites