Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 06:00

Les deux premiers jours passés avec Laurent sur l'Yonne m'ont permis de comprendre quelques subtilités de la pêche de l'ombre en nymphe au fil. Le placement du pêcheur, les dérives et l'animation ont une part importante dans la réussite.

La troisième journée est consacrée à une pêche que je ne maitrise pas du tout : la pêche en nymphe à vue. Depuis l'année dernière cependant, je me force à tenter en nymphe à vue tout poisson que j'observe en poste... Souvent j'échoue. Mais quand j'y arrive, c'est le pied total et je suis heureux pour toute la semaine.

 

La Haute Seine :

Pour l'occasion, Laurent m'emmène sur la Haute Seine, une rivière qui se prête particulièrement à cette technique : des eaux plutôt calmes et totalement translucides avec une incroyable densité d'ombres et de truites. Le rêve de tout "naveur".

La Seine (dans sa partie amont)

Dès notre arrivée sur la Haute Seine, je suis impressionné par le nombre de poissons que je vois. Un truc de malade ! Entre les herbiers, dans quasiment chaque trouée des ombres et des truites sont en poste.

Certains ombres semblent dépasser allègrement les 40 cm quand d'autres doivent atteindre sans mal les 50 cm.

 Sur cette photo, un ombre de plus de 50 cm ! (en fait y en a plusieurs !!!!)

 

N'y tenant plus, nous montons canne et bas de ligne. On hésite sur la canne à prendre....

Bon, finalement, on prend une marryat tactical...

 

Je monte une formule de bas de ligne que l'on m'a apprise pour pêcher en nymphe à vue. Cette formule dispose d'une astuce qui favorise la rupture de transmission d'énergie sur l'avant pointe et permet un posé en paquet. Mais ça fait pas tout. Je suis donc là pour apprendre le lancer, le posé, la dérive et le moment où il faut ferrer. Programme de dingue à assimiler en une seule journée... tout ça sur des ombres qui se foutent de ma gueule depuis le début de mon séjour ! C'est pas gagné.

 

Je vais donc me concentrer sur les postes que je jugge les plus faciles. Laurent lui commence par un poste compliqué avec des remous de partout ... il est malade.

Sur la tache claire proche de la rive d'en face, un ombre énorme est posté. Des truites y vadrouillent également, dont une très belle. Le poste est compliqué car profond et avec beaucoup de remous de surface. Je regarde Laurent faire pour tenter de comprendre quelques subtilités de cette pêche.

Les premières dérives ne semblent pas lui convenir. Moi j'y vois que dalle, j'ai déjà du mal à voir l'ombre qu'il me montre ! Finalement c'est avec un gammare bien plombé qu'il va prendre ses poissons, notamment en animant l'immation de crustacé.

Truites et ombres succombent au gammare de Laurent.

Les pêcheurs qui pratiquent beaucoup la nymphe à vue ont l'avantage de répérer bien plus rapidement et facilement les poissons dans l'eau. C'est une habitude chez eux. Un sens du repérage très développé. Laurent m'a montré des poissons pour lesquels j'ai bien du prendre 5 minutes d'observation pour les distinguer ! J'en ai encore mal aux yeux.

 

De mon côté, je choisi un poste plus simple, où il y aura peu de risque de draggage si le posé est bon. Dans une trouée d'herbier, je repère deux ombres qui nymphent. Parfait ! Je noue sur la longue pointe en 10/100 une petite pheaseant tail cuivre montée sur 3 tour de plomb. Du assez léger mais le poste s'y prette. Au bout du 3ème lancer, la nymphe tombe au bon endroit, pointe en paquet... L'ombre se décale. Je ferre. Yes ! Il est au bout ! UN REGAL !

 

Je remonte doucement la rivière pour me trouver un autre poste "facile"...

Ici un petit ombret qui m'a vu se décale sur la gauche et fait fuir une truite. Je l'observe attentivement se reposter quand tout à coup mes yeux se posent sur une masse suspecte en amont d'un herbier géant. C'est quoi ce gros bordel ? Un barbeau ?

La tache blanche de la dorsale ne laisse pas de place au doute, c'est un ombre énormissime. Plus de 50 je pense. J'ai le coeur qui palpite. J'observe où doit tomber ma nymphe pour qu'elle dérive sur le côté du pépère...ici ça serait parf... OH PUTAIN ! Y en a un autre sous la branche ! Moins gros mais quand même, ça doit faire au moins 45.... OH BORDEL ! C'est pas possible, ils ont fait un lâcher ou quoi ? Y en a 2 autres deux mètres plus haut ! Des pépères entre 45 et 50... En tout, maintenant, je compte 5 ombres alors qu'au début je n'en avais vu qu'un seul...

...je lance, je pose, je change de nymphe, de longueur de pointe, de taille de nylon. Je pêche alternativement chacun de mes meilleurs ennemis, sans qu'aucun d'entre eux ne se laissent prendre par le naveur débutant que je suis. Quand je relève la tête du guidon et que je regarde ma montre, je n'en reviens pas : ça fait au moins 2 heures que j'essais de prendre ces foutus poissons. Derrière moi, une herbe qui devait gêner a été coupée il y a quelques temaps. Dans la branche de l'arbre sur la berge d'en face, un bas de ligne pendouille. On dirait bien que ces ombres sont connus et pêchés, c'est pas des poissons pour moi...

 

Laurent fera 13 poissons, truites et ombres mélangés pendant que j'en ferai difficilement 2 et encore, l'un en sèche !

En fin d'après midi, la visibilité décroissante rendant la pêche à vue plus difficile, nous avons fait une petite session en sèche... là aussi un régal.

 

 

Cette troisième journée sur la Haute Seine me laissera plein d'images d'ombres dans la tête. Plein de poissons que je n'ai pas pris, plein de postes somptueux. Vraiment une superbe journée. Malgré tout, quelque chose m'inquiète : aujourd'hui, je n'ai pas fait le plein de confiance !

Nous partons ce soir vers la Haute-Marne pour un petit entrainement la veille de ma compétition sur le Rognon / Haute-Marne.

 

Haute Marne et Rognon :

Arrivée à Rimaucourt en Haute Marne jeudi soir, nous prenons possession des lieux où un pote nous a laissé sa grande maison pendant qu'il était en vacances. Une bonne nuit de sommeil et en route pour la Haute Marne. Le but de cette matinée du vendredi et de trouver la pêche et les ombres sur l'une des rivières qui fera partie de ma compétition du week-end avec le Rognon.

Ici sur le Rognon

 

Nous pêchons sur une zone neutralisée située environ à la moitié des parcours de la compétition. Le secteur est plutôt joli avec de belles veines de courant. Nous pêchons en nymphe au fil et nous ne tardons pas à ferrer nos premiers ombres. Les prises se succèdent et j'emmagasine de la confiance. Je mets en pratique ce que j'ai retenu des dérives sur l'Yonne, et ça marche terriblement bien.

Ombre de la Haute Marne

Laurent fait même en fin de matinée un hotu monstrueux ! Prise extrèmement rare à la mouche.

 

Ma semaine "spécifique ombre" se termine le samedi et dimanche avec la seconde manche du Championnat de France Pêche à la Mouche de Première Division qui a lieu sur le Rognon et la Haute Marne, rivières à bonne population d'ombre... et comme il n'y a jamais de hasard en compétition, je terminerai ... avant dernier de cette compète ... MAUDITS POISSONS !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pascal CHEDEVILLE 03/06/2016 11:44

Bonjour, j'aime beaucoup ce que vous faite à très bientôt
Pascal
http://www.avionnormandie.com
avionnormandie@gmail.com

david 18/05/2015 19:08

Ton humilité et ta façon de decrire tes émotions d'au bord de l'eau sont rafraîchissantes , surtout ne changes rien .
les photos sont aussi très belles.

nicolas65 19/05/2015 12:17

Merci David, beau compliment !

plomberie paris 16eme 31/01/2015 13:25

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Location appartements saint lary 05/01/2015 14:38

C'est vraiment un endroit magnifique pour faire de la pêche.

juju 09/09/2014 18:05

Hé lolo, je crois que Nico a besoin d'un nouveau cours sur la peche des ombres.... et d'un peu de motivation aussi. Il est au fond du trou mais sans les ombres!!!!

lolo 13/09/2014 13:32

T'es sans pitié juju. De toute façon Nico change de "prof" l'année prochaine.

nicolas65 10/09/2014 08:37

T'es vraiment un pourri Pouss-caca

Présentation

  • : Le blog de nicolas65
  • Le blog de nicolas65
  • : Blog Pêche à la mouche en Pyrénées
  • Contact

Profil

  • nicolas65
  • Attiré depuis tout petit vers la surface de l'eau, je n'ai cessé de chercher à ce qu'il y avait en dessous. Cette pensée m'obsède toujours. Ainsi c'est au bord de l'eau que je me ressource, pour percer ce mystère.
  • Attiré depuis tout petit vers la surface de l'eau, je n'ai cessé de chercher à ce qu'il y avait en dessous. Cette pensée m'obsède toujours. Ainsi c'est au bord de l'eau que je me ressource, pour percer ce mystère.

Le Blog de Nicolas65

Recherche

visites